Capestang – Croix Guéry – D11 – Pont de Trésille – Canal du Midi

Inscription :

GUERY

Sur Google maps :

Publicités

Caux – Croix de Mission – D30 chemin de Néfiès – Chemin des Rompudes

Inscription :

.NRI

EN..O..
…..
DOULEUR

FAITES A…..
ET VOYEZ 
S’IL Y A …

En mai 2013, seul le socle (une roue de meule) éait encore présent.

De la croix de Mission signalée sur le plan cadastral napoléonien à l’angle du chemin de Neffiès à Caux et du chemin des Rompudes, il ne reste plus aujourd’hui que l’ancienne meule ayant servi de socle et le départ de la colonne cylindrique. Son nom réveille le souvenir de ces missions évangéliques destinées à restaurer la pratique religieuse dans les paroisses françaises au lendemain de la tourmente révolutionnaire, et c’est sans doute sous l’apostolat de Mgr Marie-Nicolas Fournier, évêque de Montpellier de 1806 à 1834, que cette croix fut érigée à l’entrée du village. Une plaque dans le calvaire de Caux mentionne une mission en 1869 qui ne peut être celle qui  nous intéresse puisque le cadastre napoléonien date de 1827.

Source : Monique Beugnon, Caux cinq promenades sur les chemins de croix, Amis du Clocher et du Patrimoine de Caux, 2009

Sur Google maps : CLIQUEZ ICI

Ou :

Caux - Croix de Mission - D30 ch de Néfiès - Ch des Rompudes

 

Félines-Minervois – Camplong – D12E8 – La Coste

Sur Google maps : CLIQUEZ ICI

Ou :

Aigues-Vives – Rue du Tour de ville – Ancien Chemin d’Aigues-Vives à Agel

Sur Google maps : CLIQUEZ ICI

Ou :

Capestang – D11E1

Pierre ou béton ?

Sur Google maps : CLIQUER ICI

Ou :

Ferrals-les-Montagnes – Calvet – D920

Sur Google maps : CLIQUEZ ICI

Ou :

La Caunette – Cimetière – D177

Sur Google maps : CLIQUER ICI

Ou :

Puissergiers – Les Gours – Ruisseau de Merdols

Sur Google maps : CLIQUEZ ICI

Ou :

Le Crès – Place de l’église

Inscription :

INRI

Erigée en 1838, elle était à l’origine au centre de la place. Elle fut transportée contre le mur de l’église dans les années 1960 pour permettre au car, desservant alors la commune, de pouvoir manœuvrer. C’est en 2010 qu’elle retrouvera son emplacement d’origine.

A noter les instruments de la passion à la base de la croix.

Source : http://infolecres.blogs.midilibre.com/

Sur Google Maps : CLIQUEZ ICI

Ou :

https://www.google.fr/maps/dir//Place+de+l’%C3%89glise,+34920+Le+Cr%C3%A8s/@43.6500055,3.9375375,20.19z/data=!4m9!4m8!1m0!1m5!1m1!1s0x12b6a679dcc44e21:0x883a6ec92d8dcb59!2m2!1d3.9375391!2d43.650006!3e0

Caux – Croix des Crouzals – Chemin de Daurion

Inscription :

L AN
1837
P PASCAL

Cette croix qui tire son nom du tènement des Crouzals se dresse à la pointe d’une vigne délimitée par le chemin de Daurion et un chemin de terre grimpant vers Sallèles. Elle se compose d’un beau socle en pierre dorée, carré, terminé par un épais plateau au bord arrondi. Au-dessus s’élève une croix de pierre. Le fût carré à la base se continue en octogone comme les bras de la croix. Au centre, un crucifix taillé en relief, surmonté d’une couronne taillée de même. Elle symbolise la couronne d’épines. Ces détails expliquent le nom de calvaire que l’on donne à ce monument. Sur la tranche des bras, profitant de l’octogone, le tailleur de pierre a ciselé une croix solaire. Cet ensemble, comme celui de Loupio, symbolise à la fois la mort (crucifix et couronne) et la résurrection (croix solaire) du Christ. A la base de la croix, une inscription est aujourd’hui en partie illisible. On parvient seulement à déchiffrer une date, L’AN 1837, et un nom, P. PASCAL. Le 4 juillet 2005, une épareuse qui nettoyait les bords du chemin renverse, en manœuvrant, la croix des Crouzals. Un témoin alerte la mairie qui, avec l’association des Amis du Clocher, organise aussitôt la mise à l’abri des vestiges et l’expertise par Bruno Mendola, tailleur de pierre. Il rebâtira le calvaire remis en place en août 2005. Grâce à la réaction rapide des uns et au savoir-faire d’un artisan de talent, la superbe croix des Crouzals a retrouvé tout son éclat. Dans les année 1940, elle avait déjà subi un outrage. Un employé de mairie l’avait alors restaurée avec les moyens du bord, ce qui explique la présence d’une pierre en basalte dans un calvaire en calcaire coquillier.

Source : Monique Beugnon, Caux cinq promenades sur les chemins de croix, Amis du Clocher et du Patrimoine de Caux, 2009

Sur Google maps : CLIQUEZ ICI

Caux - Croix des Crouzals - Ch de Daurion (6)

Ou :

Caux - Croix des Crouzals - Ch de Daurion (7)

%d blogueurs aiment cette page :